27 juillet 2015

Cultiver le bonheur

"Le bonheur est une manière d'être, or les manières s'apprennent." Matthieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur. En ces vacances d'été j'ai passé un nouveau cap dans mon évolution personnelle. J'ai compris que les choses ne se passent pas toujours comme on a prévu ou voulu, mais que l'essentiel consiste à savoir accepter cet inattendu et à s'y ajuster du mieux possible en apprenant à aimer la nouvelle chose que le présent apporte. Ca paraît vague comme ça mais c'est hyper concret. Cela consiste aussi à ouvrir son esprit au champ des... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 juillet 2015

Rêve #1

Un rêve, que je pose ici, en passant. Habiter près d'une belle et grande forêt propice à la course à pied. Enseigner le français à mi-temps dans une petite école à côté. Organiser des séjours running pour des individuels ou des groupes souhaitant s'initier ou se perfectionner, tout en leur faisant profiter d'une chambre d'hôtes dans la nature. Titulaire d'un diplôme de coach sportif que j'aurai passé entre temps, je m'occuperai de cette partie à tour de rôle avec mon compagnon, avec qui nous alternerions séance sportive / cuisine... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2015

Les "15" (14.3 km) de Saint-Martin de Ré

Une course qui devait constituer le point d'orgue d'un week end rochelais sur les terres natales des amis, qui nous faisaient gentiment profiter de leur petit appartement en coeur de ville (pardon, en hyper centre). La veille, une après-midi à la plage à rire, nager, et se flinguer les quadris pour faire sauter Louloute dans les vagues de la plage des Minimes, suivie d'une soirée arrosée de vin chilien, de moules pineau-crème-curry et d'une montagne de glace indécente sur cornet gauffré. (Non, pas du sorbet, non....) (C'est nous... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 23:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juillet 2015

Eté 2015

C'est le début de la saison running, mais je veux y aller doucement. L'objectif est de tester de nouvelles choses sans se faire d'ampoules hashtag métaphore et voir si certaines paient plus que d'autres. D*u plus court : S'inspirer de la technique carolienne des Lapins Runners : 5 km à burnes si vous me passez l'expression 2 à 3 fois par semaine puis une longue distance le week end (un 100km). Comme je suis Emaboveari ça risque de se transformer en 5km à burnes puis 15km de récup 2 à 3 fois par semaine mais chut. Du trail... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 18:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 juillet 2015

CR Transléonarde

J-1  Un après-midi en famille à l'île de Batz, ravissante oasis à 10 minutes au large de Roscoff, dont les côtes sont riches et contrastées. La côte nord, sauvage et rocheuse, la côte sud, exotique, aux plages de sable blanc. Une eau translucide, verte, turquoise et marine, à 16 degrés, idéale pour se faire des jambes toutes neuves pour la course. Plus d'infos sur l'île de Batz ici . Retrait des dossards convivial et sans tralala. C'est un "petit" marathon, 480 coureurs au départ, (et davantage en comptant les semis duos, la... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 13:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 juin 2015

Transléonarde

Je devais le courir avec lui, pour nous. On devait vivre ensemble à la rentrée. Commencer à faire un enfant en septembre. Partir en août dans le jura. Faire des trails, rire, faire l'amour dans la forêt, se baigner dans des cascades. Sentir ses doigts caresser ma joue. Enfouir ma tête dans son cou. La vie en a décidé autrement. Ce marathon je le cours seule. Alors je vais le faire pour vous. Vous qui restez à travers les épreuves de la vie, les aléas. Qui restez permanents, toujours semblables, toujours stables. Family &... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 10:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juin 2015

hypoténuse - algèbre - géométrie -mathématiques

Ce mouvement spontané que je venais de faire n’était probablement pas celui qu’elle avait prévu. Pendant une fraction de seconde, je l’avais déstabilisée. Je voyais son âme brouillée se débattre, divaguer sous ses oripeaux. Ténue sensation où le corps s’essaie, balbutie, suspendu tout entier dans l’instant. Seconde si courte que j’eus de la peine à croire que je l’avais vécue. Balayée aussitôt par l’esprit et le mot, leur glaçante distance s’emparant de sa bouche dans une mécanique logorrhée. Elle parlait de tout et de rien, meublant... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2015

Stipule, orientation, dramatiser, chevaline

"C'est ce que tu leur dis à toutes ?" Le ton n'est pas interrogateur, plutôt désabusé. Elle repose son verre d'asti. Pull écarlate, petite jupe blanche, soquettes serrées. Une silhouette de majorette qui aurait grandi trop vite. Une crinière de boucles brunes encadre son visage pâle, un peu rond, duquel émergent une bouche grenat, ourlée, et un nez frémissant. Deux petits yeux vifs me fixent d'un air moqueur tandis que je m'efforce de prendre un ton badin pour mettre à l'aise ma lolita des campagnes. "Vous avez donc vu quelque chose,... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2015

olibrius, énergumene, phénomène, excentrique

Terre forgée par les caprices d’éole. Libre... Ris ! Usée par les marées, elle n’en est pas moins farouche. Te prend au nez, à la gorge. Transpire le sel et l’humus puissant des algues reines. Minérale, graniteuse, hantée de croque-mitaines. Erg. Humaine, toujours, pourtant ? Je pose mon stylo et lève la tête.On me propose une tasse de café. « Nos menhirs vous intéressent, Monsieur…Monsieur ? »« Jacques Milenvoy, journaliste. » J’ai bien senti la méfiance dans la question mielleuse du vieux barman. Je m’approche du comptoir et lui... [Lire la suite]
Posté par Et ma bove a ri à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2015

Armature, tyrolienne, enivrer,condescendance

Il essuya une larme. Ah, tu reviens parce que tu as perdu. Mais est-ce que je veux cet amour-là ? Ton petit rôle hyène-en-chaleur ne m’émeut plus. Tu m’as lassé, je cherche une femme saine. Ivre et folle, mais de nous.La lumière féconde descend, encercle l’homme. Pardon. Ma violence trahit mon amour.
Posté par Et ma bove a ri à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]